Comment reconnaître un mauvais coup ? 6 signes qui doivent vous convaincre de lâcher l’affaire !

Vous rencontrez un mec…Mmmmm !

Attirance réciproque. Chouette !

Vous commencez à vous fréquenter. Encore plus chouette !

Une chose en entraînant une autre, ne voilà-t-il pas que vous décidez de vous connaître au sens biblique du terme.

Et là… zut, flûte et crotte !78389521_p

Alors que le mec, lui, a monté joyeusement les marches du plaisir, décollant ainsi pour le nirvana, vous, en revanche…bah…comment dire…vous êtes restée sur le palier !

Frustration, on appelle ton nom !77770077_o

Sous le (mauvais, haha !) coup de cette déception, vous essayez alors de trouver des raisons rationnelles qui pourraient objectivement justifier ce terrible fiasco sexuel.80662128_o

Style : « Ouais, mais quand même, hein, la première fois, c’est pas toujours évident. C’est vrai, quoi ! On est en train de se découvrir corporellement, il faut se laisser le temps de connaître ce qui plaît à l’autre, quoi. » et patati, et patata.

Bref, le consensus final est : « Donnons-nous du temps ! L’alchimie sexuelle ne se construit pas en un jour ! ».

Sauf que…Oups ! Une fois, deux fois, trois fois, quatre fois, cinq fois, SIX fois !!!!

C’est le festival des éjaculations précoces party.smileysighplz (1)

Fatalement vient le moment où il faut se poser les vraies questions.

En gros : Qu’est-ce. Qu’on. Fait ?

Persévérer, se laisser le temps de trouver les bons réglages ?

OU

Lâcher l’affaire sans pitié et sans regrets car, c’est sûr et certain : avec ce mec, vous n’êtes définitivement pas sexuellement compatible !

Ma vérité à moi, c’est que chacune a ses limites.

Quoique…certaines situations tendent à être éliminatoires.

Démonstration :

1) En guise de préliminaires et sans vérifier au préalable le taux d’humidité de la zone, Môssieur enfonce son doigt, tout droit, dans votre vagin et touille à fond la caisse. Môssieur est persuadé que son geste provoquera, en vous, des tremblements orgasmiques.

Le mec ne réalise pas que placer un doigt dans un vagin pas suffisamment humide, produit le même effet aphrodisiaque que de glisser son index dans la narine de quelqu’un.

À 19 ans, cette grossière erreur est excusable. À 30 ans passés, c’est tout bonnement impardonnable !

Madame Sans Tabous_Mauvais coup au lit

2) Vous l’avez gentiment, doucement, tendrement prévenu… et pourtant : à chaque rapport, il tient absolument à caresser longtemps, très longtemps, très très longtemps, trèèèèèèès trèèèèèèès longtemps, une parcelle de votre anatomie d’où ne jaillit jamais aucun feu d’artifice.

La voilà, l’erreur typique du mec foireux au pieu : balayer vos goûts, vos désirs, vos préférences d’un revers de main dédaigneux pour mieux imposer ses envies à lui.

Il ne vous écoute pas. Jamais. C’est comme ça.

Cet homme prétentieux, qui ne doute de rien et qui se voit manifestement comme l’incarnation terrestre du Dieu du sexe, s’acharne sur les zones non érogènes chez vous, parce qu’il est intimement persuadé de connaître votre corps mieux que vous-même !76412703

Pourquoi ? parce qu’il a fait une recherche google du style «  zones érogènes chez la femme » et que cette zone-là était listée avec la promesse de « faire sortir la tigresse qui est en votre copine ».

Suffit qu’en plus, le mec ait vu x fois des films pornos dans lesquelles les actrices poussaient des «  Ooooooooooooh my God !!!!!» et des « Aaaaaah fuck me !!!!! » pour qu’il soit convaincu que oui, il fait très bien les choses.shakehead

Il ne s’imagine pas que, primo : les films pornos, c’est pas la réalité, hein ! Et deuxio : chaque femme est différente, chaque corps de femme réagit différemment. Conclusion : n’en déplaise aux auto-proclamés « spécialistes es plaisir sexuel féminin », il n’y a pas de vérité universelle en matière de zones érogènes à caresser.77075031_o

3) Il ne sait pas s’y prendre. Un point, un trait !

Un mec peut être effectivement sur une zone érogène, mais, s’il s’y prend comme un manche, c’est sûr qu’au lieu d’être en mode inondation, le vagin se transformera plutôt en rivière asséchée.

On voit ce type de dérives avec les seins, par exemple, zone où les accidents, dérives et déceptions arrivent le plus souvent.76656184_o

Au lieu de mordiller, le mec va mordre comme une vampire. Aïe ! Qui a envie d’une bonne claque ?

Au lieu de suçoter, les mec va téter comme un nouveau-né. Bave, malaise et dégoût garantis.

Au lieu de les prendre délicatement, le mec va les empoigner façon boxeur et les frapper l’un contre l’autre comme si c’était un combat de catch entre les deux seins !!

Au lieu de les caresser amoureusement, le mec va jongler avec vos seins, comme si c’était des balles et qu’il était un clown faisant un numéro de jonglage !

Se voyant déjà déjà lancer avec emphase un : « Tu vois, je t’avais bien que t’allais aimer ! », il est réellement convaincu de vous faire miauler de plaisir.

Le sexe, pour lui, c’est surtout une grosse histoire d’égo et de performance.

Madame Sans Tabous_Conseils pour mauvais coup

4) Il se lance dans une véritable argumentation rhétorique en faveur d’une pratique sexuelle qui vous rebute (vous l’avez prévenu, pourtant !).

Exemple le plus fréquent : l’exhortation à la sodomie.

Pour vous faire céder, le mec est capable de débiter n’importe quelle ânerie…76022683

Comme, par exemple, de déclarer que la grosseur de votre fessier est LA preuve manifeste que Dame Nature, Elle-même, vous prédestinait à un destin de position à quatre pattes pour un coït anal.

Autre déclaration tout aussi fracassante qu’énervante, c’est: « Tu sais, les femmes éprouvent un sentiment de bien-être pendant la sodomie . C’est comme quand on fait caca. »

Waouh ! L’argument qui fait mouche, hein !

Penser au caca, c’est fou comme ça déclenche l’excitation, hein ?

Ce qui est sûr et certain : un homme qui ne respecte pas le « Non » d’une femme appartient à la catégorie des « Nuls au pieu ».77075031_o

 

5) Il dénigre le tribadisme (et tous les rapports lesbiens, en règle général), profondément convaincu que celles qui se déclarent lesbiennes n’ont tout simplement pas (encore) rencontré un mec suffisamment doué au lit pour leur faire réaliser que l’homosexualité féminine n’existe pas.

Hum !

On le reconnaît bien là, l’adepte des vidéos pornos spécial gonzo et éjaculations faciales.

Croyant fanatique en la toute-puissance du pénis, il est persuadé que son entrejambe est un organe magique, dont la seule vue suffit à plonger les femmes dans un état mi-euphorique, mi-hystérique, façon groupies devant leur idole.80095692_o

Bref, si pour lui, « phallus = jouissance féminine automatique », cela signifie que le mec n’a aucune connaissance de la sexualité féminine.

Il ne fera d’effort ni pour connaître votre corps, ni pour aller à la pêche aux nouvelles zones érogènes, trop convaincu que ses coups de reins représentent l’autoroute unique et incontournable pour l’orgasme féminin.76413006

L’orgasme clitoridien ? Connaît pas !

D’ailleurs, en parlant de clitoris :

6) Il est réfractaire – et même paniqué – à l’idée de vous offrir un p’tit cunnilingus de rien du tout.

Ah ça ! La simple évocation d’une possibilité de rapprochement entre sa langue et vos grandes lèvres du bas suffit à le plonger dans un état second : ses yeux se figent, sa bouche se tord. En clair, ses traits tout entiers sont révulsés par le dégoût.

Lui ?! Lécher une partie du corps voisine de celle d’où on fait pipi ?! Ah ça non alors !

Et si l’ingrat daigne à exaucer votre souhait, il se passionnera soudain pour les questions d’hygiène, allant jusqu’à vous glisser un très subtil : «Tu vas quand même te nettoyer avant, n’est-ce pas ? »78682926_o

Évidemment, quand c’est lui qui a envie d’une fellation, astiquer son engin – et le trou à pipi qui va avec – ne lui effleure même pas l’esprit ! Môssieur étant toujours pressé de vous le faufiler dans le bec, le plus rapidement possible.

 

Ce texte vous a été concocté avec passion par Liberty Riveter.

2 Commentaires

  1. Mais. C’est. Tellement. Ça. XD

    Pile le portrait du mec gros bourrin qui n’en a rien à foutre de toi au lit, qui ne t’écoute pas et qui n’accepte pas le fait que tu refuses certaines pratiques, je veux dire (parce qu’en ce qui concerne la précocité, ce n’est pas de leur faute et bien souvent ils en souffrent beaucoup).

    • Exactement, Caro ! Le genre de mecs qui ne s’améliorera jamais, puisque convaincu d’être un super coup ( en mode :il a tout vu, tout baisé, tout fait jouir (même si la fille simulait, en réalité) ).

Exprimez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*