Célibat : j’ai des critères masculins, je sélectionne et j’assume !

Ainsi va la vie à Célibat-Ville : quand vous êtes une femme célibataire trentenaire, la plupart des personnes en couple de votre entourage s’investit de 2 missions :

1) Être votre découvreur de mari.

Et :

2) Être votre conseiller ès relations sentimentales (ben oui, hein: si vous êtes célibataire à plus de 30 piges, c’est que, forcément, avec les mecs, vous savez pas vous y prendre ! Et d’ailleurs, vous ne savez pas non plus comment faire pour les garder ! Ah là là ! Heureusement qu’ils sont là pour vous remettre sur le droit chemin sentimental, hein !).

Et lorsque vous n’êtes pas d’accord pour les autoriser à mener ces 2 missions, lorsque vous n’acceptez pas de rencontrer tous les hommes qu’ils ont décidé de vous présenter, la sentence tombe, implacable : « Tu es trop difficile ! »

Et c’est là que, généralement, à l’époque, moi, je répondais : « Non, je ne suis pas difficile : je suis exigeante. Avec les hommes, je sais ce que je veux et ce que je ne veux pas. »

Réponse immédiate de l’entourage : « Ah ! Et c’est quoi que tu recherches exactement chez un homme ? »

J’énumérais alors les qualités et traits de caractères que j’attendais de Monsieur-Le-Futur-Homme-De-Ma-Vie.

Car, croyez-le ou non, j’avais une liste de critères et je l’assumais !

  • Mr le Futur-Homme-de-Ma-Vie devait mesurer au minimum 1m90. J‘ai toujours aimé les hommes grands. Problablement – ou plutôt : sûrement – parce que j’ai envie de me sentir…protégée) (Suis-je une féministe en carton ou c’est tout simplement une question d’ambivalence humaine ?).

  • Mr le Futur-Homme-de-Ma-Vie se devait d’être féru de livres. J’adoooore les livres depuis que je suis gosse, je me voyais mal avec quelqu’un qui, lui, ne ressentirait pas le même attrait pour la lecture. D’ailleurs, quand j’allais à un rencard chez un mec, la première chose que je zyeutais, c’était si le mec avait une bibliothèque remplie ou non. Je ne vous cache qu’il m’est arrivé des fois où j’étais hyper enthousiaste à l’égard d’un mec et puis, j’arrivais chez lui…et là, c’était LE DRAME !! Au-cun livre nulle part!
  • Mr le Futur-Homme-de-Ma-Vie devait être stable dans sa vie professionnelle et, de préférence, heureux du métier qu’il exercait. Etant moi-même en perdition dans ma vie pro et sachant combien ce type de tourments vous plombe la vie ET le moral ET, en plus, vous fait vous recroqueviller dans votre coquille, je pressentais que je ne serais pas capable de gérer les états d’âme de quelqu’un étant embarqué dans la même galère que moi.

Je voulais quelqu’un qui lui, avait réussi sa vie pro. Quelqu’un de mieux ancré dans la vie. Je ne voulais pas d’une union de deux êtres perdus dans la life. Je ne voulais pas d’une relation unissant un mal-être commun.

Ça, c’était mes 3 grandes exigences, mes 3 grands critères (en plus du traditionnel “ romantique, attentionné, gentil”, etc).

Seulement, dès que je les exprimais à mon entourage, immanquablement, 10 fois sur 10, l’on me tombait dessus à bras raccourcis :

Tu es trop exigeante ! ”,

Tu es trop compliquée ! ”,

Tu demandes trop ! ”,

Toi-même, t’es pas parfaite, hein ! ”.

Et toute cette marée de reproches finissait toujours sur cette même conclusion : « Tu es trop accrochée à ta liste ! Tu as trop de critères ! »

 

Il y avait aussi le discours :

 Eux : M’enfin ! L’homme idéal n’existe pas.

Moi : Je sais. Je ne cherche pas l’homme idéal. Je recherche plutôt quelqu’un qui serait idéal pour moi. Nuance.

Eux : Tu sais que tu ne trouveras jamais quelqu’un qui a exactement tout ce que tu recherches ? Il faut faire des concessions.

Moi : Ah, mais ça, je le sais. Je ne suis pas stupide : je sais que c’est impossible de trouver quelqu’un qui a exactement tout ce qu’on recherche.

Eux : Mais il faut que tu donnes une chance aux gens qui ne correspondent pas à ce qu’il y a sur ta liste. On ne sait jamais : tu pourrais avoir de bonnes surprises !

C’est à ce stade de la discussion que j’étais alors bombardée d’anecdotes sur des femmes qui, m’assurait-on, avaient trouvé le bonheur marital avec des hommes qui, au départ, n’étaient pas du tout leur genre :

 « Tu connais mon amie Isa ? Mais siiii ! tu l’as vue au baptême de Théo. Eh bien, figure-toi que pendant longtemps, elle avait un type d’homme : méditerranéen, grand, sportif. Tu vois le genre ? Et puis, alors, un beau jour, elle a rencontré Eric ! Eric, lui, il est chauve et il fait 1m62 et le sport, il déteste ça. Et je t’assure que, depuis qu’elle l’a rencontré, Isa n’a jamais été aussi heureuse ! La preuve : ils sont mariés et ça fait 6 ans que ça dure ! »

Et bla bla bla et bla bla bla…

Selon mon expérience, passé l’âge “fatidique” des 29 ans, les gens attendent des femmes célibataires qu’elles se bradent, qu’elles se mettent en soldes comme de vulgaires vêtements passés de mode et, tant qu’à faire, qu’elles s’offrent au premier venu.

Conclusion : les gens qui vous disent que vous avez trop de critères, ils pensent avant tout comme ceci :

Elle a des critères = elle procède à une sélection drastique des mecs célibataires qui l’approchent = écrémage radical et impitoyable des mecs = c’est mathématique : cette folle ne va cibler qu’un noyau tout riquiqui d’hommes ! = Panique ! = Oh non! C’est très très grave ! Car, qui dit sélection, implique forcément le fait de prendre son temps, de refuser d’être dans la précipitation et l’urgence ! = Donc, il y a des chances qu’elle reste célibataire encore longtemps !! = L’HORREUR !

Bref, toutes ces personnes-là pensent « quantité »  et non pas « qualité ».

Un peu dommage, non ?

Plus j’observe les femmes célibataires autour de moi et certaines personnes en couple de mon entourage, plus je suis convaincue de la nécessité d’avoir une liste de critères et de ne pas déroger à sa liste, vaille que vaille.

Plus mon téléphone sonne et plus j’ai à l’autre bout du fil des amies qui me narrent leurs doutes par rapport à leur couple (quand elles ne se plaignent pas en long et en large des défauts de leurs chéris respectifs), plus je constate qu’il existe d’énormes avantages à avoir, avec les mecs, des critères non négociables.

Les 6 gros avantages à avoir une liste de critères masculins (et à n’envisager de sortir qu’avec quelqu’un ayant les traits recherchés :

Avantage n°1 : Avoir une liste de critères masculins permet de clarifier les choses dans sa tête. Vos envies et vos choix étant plus concrets car pensés et réfléchis en amont, vous êtes alors capable de verbaliser ce que vous recherchez chez un homme.

Résultats :

  • Primo : vous gagnez en cohérence avec vous-même.

  • Deuxio : vous ne perdez plus votre temps avec des mecs qui ne vous correspondent pas.

 

Je ne compte plus le nombre de fois où des copines – et moi-même – avons passé des soirées entières, des heures au téléphone à nous plaindre de nos petits amis, parce que ceux-ci avaient des traits de caractère que nous ne supportions pas et qu’ils ne se comportaient pas comme nous l’espérions.

Par exemple : on les voulait romantiques, mais, eux, ne l’étaient pas…Et du coup, nous nous plaignions sans arrêt de ne jamais avoir de petits mots doux, de ne jamais avoir de belles surprises, de ne jamais avoir de bouquets de fleurs; on leur en voulait de ne jamais avoir le sens des initiatives (comme d’organiser tout seuls des week-ends en amoureux pour deux ou de proposer des idées de sorties), etc, etc

Autre chose : nous voulions des hommes sûrs d’eux et ambitieux. Or, comble de malchance ou d’ironie, nos amoureux se révélaient des êtres mous, passifs – en tout cas pas suffisamment virils, à nos yeux.

 

Je me souviens de ma pote C.

Quand elle décrivait son petit ami de l’époque (S.), les mots « faible », « paresseux », « mou », « sans ambition» revenaient sans arrêt.

Ce à quoi je lui avais répondu : « A nos âges, je ne vois pas trop l’intérêt d’être avec quelqu’un qui ne nous rends pas épanouies. Il est peut-être temps de lâcher l’affaire avec S. »

Cette phrase, pourtant destinée à C., m’avait moi-même poussée à la réflexion. Ben oui, pourquoi perdre son temps avec quelqu’un qui, visiblement, ne correspond pas à la vision que tu te fais de l’homme de ta vie ?

C’est mieux de se serrer la main et de se dire au revoir et bonne continuation. Ainsi, chacun trouvera quelqu’un de mieux adapté à ses besoins, quelqu’un de plus compatible.

 

Avantage n°2 :   Avoir une liste de critères masculins permet de ne pas être tentée par la stupide lubie de vouloir changer un mec, de croire que vous pourrez le façonner afin qu’il devienne un homme qui vous conviendra davantage.

Fini le désenchantement ! ( « Merde, on ne peut pas changer quelqu’un ! Et surtout pas un homme…» ).

Fini la colossale perte de temps ! ( « Je me suis épuisée pour que dalle ! Lui et moi ne sommes tout simplement pas faits pour être ensemble ! »).

S’intéresser uniquement à ceux qui correspondent à votre liste de critères permet de fréquenter quelqu’un qui possède déjà un maximum de qualités qui vous fait craquer.

Chacun est comme il est, avec ses défauts, ses qualités, sa façon d’être.

Chacun a son mode de fonctionnement.

Et, en vérité, les gens sont à prendre comme ils sont ou à laisser.

La réalité est que, dès lors qu’on sort avec quelqu’un avec qui l’on n’est pas sentimentalement compatible, c’est le cercle infernal des disputes, des reproches, des pleurs et de la déception qui s’enclenche.

Dès lors qu’on démarre une relation amoureuse avec quelqu’un qui ne possède pas les critères qu’on recherche, on va attendre, de cette personne, des choses qu’elle ne peut pas nous donner. Et ensuite, bien sûr, on va se sentir incomprise et on va lui en vouloir. Puis, on va l’agresser, l’accabler de reproches, parce qu’on est déçue et que la déception fait mal.

S’en tenir farouchement à sa liste de critères a ceci de merveilleux : on se rapproche de l’idéal d’hommes qui nous intéresse = on réduit les risques d’être déçue et d’avoir mal = quand on démarre une relation avec cette précieuse personne, on se dispute vraiment peu, on se comprend davantage = on regarde ensemble dans la même direction et on chemine à deux plus sereinement.

Avantage n° 3 : Avoir une liste de critères masculins permet de démarrer une relation amoureuse sur de belles bases.

S’il y a bien une chose que j’ai apprise en amour, c’est que c’est vachement important d’éprouver une profonde admiration et un immeeeeense respect pour son partenaire.

Avec quelqu’un qui possède la majorité des critères que vous recherchez, il est évident que vous allez l’admirer et le respecter spontanément. Automatiquement.

Entendons nous bien : je ne suis pas en train de dire que les hommes qui n’entrent pas dans vos critères ne sont pas dignes d’être respectés et admirés.

Ce que je suis en train de dire, c’est que : puisque ces hommes-là n’auront pas les critères que vous recherchez :

———> à un moment ou un autre, vous allez reprocher à cette personne d’être comme ci ou comme ça ( bref, lui reprocher d’être la personne qu’elle est)

———> déçue, vous allez commencer à regarder cet homme différemment. Vous aurez moins les yeux qui brillent.

————-> Vos sentiments ne seront plus aussi forts, aussi purs. L’amour que vous ressentez pour lui vacille, faiblit.

—————-> Petit à petit, de votre côté, naîtra un détachement émotionnel.

—————–> Votre mec, n’étant pas bête, se rendra bien compte qu’il ne parvient pas à vous combler.

————–> la relation devient compliquée, les disputes se multiplient, la distance se creuse.

—————-> La faille s’élargit entre vous deux ; l’amour s’érode de son côté comme du vôtre ; un détachement émotionnel mutuel vous éloigne l’un de l’autre ; la relation est, de plus en plus, fragilisée.

————————> Rupture OU ensemble mais, malheureux tous les deux en attendant de trouver quelqu’un de mieux.

 

Avantage n° 4 : Avoir des critères permet de faire fuir les immatures, les obsédés du pubis, les petits plaisantins et les perdus-dans-leur-vie-sentimentale :

 

Souvent, les gens m’ont dit : « Ah mais tu sais, si tu es autant sélective, les hommes vont fuir en se disant que tu es une femme trop compliquée, que tu seras difficile à vivre au quotidien, que tu vas les commander. Et puis, en te montrant aussi exigeante, tu peux faire peur, tu les pousses à être sur la défensive » et gna gna gni, et gna gna gna.

Vous savez, j’ai envie de dire : un homme bien dans sa peau, sûr de lui et de sa virilité n’aura jamais peur qu’une femme le domine.

Ceux qui craignent d’être dominés par les femmes, ceux qui ont besoin de se sentir supérieurs à la gent féminine, ne sont que des immatures et des faiblards. Qui en veut ? Pas moi. Merci.

Quand vous avez des critères, le fait de savoir très clairement où vous allez et ce que vous voulez, vous procure une certaine assurance, puisque vous êtes consciente d’avoir des valeurs et de ne pas vous brader au premier quidam venu.

… Cette assurance-là, les hommes le ressentent et croyez bien que ceux, qui vous courtisaient pour de mauvaises raisons, s’enfuient rapidement, car : ils sentent que vous les percerez à jour, ils constatent que vous n’êtes pas dans l’urgence de vous caser, ils réalisent que vous avez mûrement réfléchi à la direction sentimentale de votre vie, et que, par conséquent, vous n’êtes pas vulnérable.

Or, les mecs mal intentionnés sont généralement très pressés.

Et donc, il y a de fortes chances qu’ils se précipitent, le feu aux pénis, vers des femmes qu’ils estimeront plus faciles à manœuvrer et à consommer.

Avantage n° 5 : Avoir une liste de critères contribue à acquérir une meilleure estime de vous-même.

Avoir une liste de critères, signifie automatiquement qu’on est exigeante avec soi, qu’on veut le meilleur pour soi et qu’on considère que sa propre personne a suffisamment de valeur pour mériter une personne saine.

Après tout, quand on cherche du travail, que fait-on ? On lit les annonces, on filtre les offres; on a, dans sa tête, des critères par rapport à la distance géographique, à la rémunération estimée, au profil de l’emploi.

Et tout ceci dans quel but ?

Parce qu’on ne veut pas prendre n’importe quoi.

Parce que l’on recherche un emploi et une boîte au sein duquel l’on pourra s’épanouir.

Parce que l’on a suffisamment confiance en ses compétences pour prétendre à certaines exigences.

Pareil lorsque l’on fait ses courses !

Quand on considère que son propre corps est un bien précieux qu’il faut respecter et chouchouter, eh bien, on lit les étiquettes des produits avant de les poser dans son panier, parce qu’on ne veut pas acheter des aliments bourrés d’additifs, de sirop de glucose, de colorants et autres cochoncetés.

En clair : on est vigilant sur ce que l’on consomme, parce qu’on veut le meilleur pour son corps. On veut en prendre soin et on l’alimente, alors, avec des produits sains, afin de préserver son capital santé.

L’exemple est valable aussi en amitié.

Être entourée de personnes saines n’est pas totalement le fruit du hasard ou de la chance.

Bien évidemment qu’il a fallu trier, filtrer, faire dégager certains et donc, s’être dit, en amont, dans un élan de fierté et dignité, que l’on mérite d’avoir son entourage des gens de qualité, des gens en qui l’on peut avoir totalement confiance.

Notre vie amoureuse est un pan tellement important de notre vie. C’est une partie qui peut nous faire terriblement souffrir, aggraver nos complexes, impacter notre estime de nous-mêmes, bouleverser notre vie toute entière.

Et c’est dans ce domaine-là, qu’on devrait faire open bar ???

Si donc, dans l’alimentation, dans le travail, en amitié, l’on sélectionne, l’on a des critères, pourquoi en amour devrait-on râtisser large ? Pourquoi serait-ce une preuve d’arrogance que d’avoir des critères masculins et de sélectionner les hommes ?

Une chose que j’ai remarquée : les personnes, qui manquent d’estime de soi, ont toujours cette particularité d’être quasi-exclusivement entourées de gens malsains qui profitent éhontément de leur fragilité. Tout ça parce qu’inconsciemment, elles ont une piètre perception d’elles-mêmes, pensant tellement à tort qu’elles ne sont pas assez bien pour mériter la compagnie de gens bons, qui les traiteront avec respect et considération.

Et, très souvent, ce sont les filles peu sûres d’elles qui collectionnent les pauvre types et accumulent les situations comme : « Pourquoi il me traite comme de la merde ? », « Pourquoi il refuse de s’engager ? ».

En somme, toujours des situations où elles sont en position de demandeuses (voire de quémandeuses) et de non-contrôle de la situation. 

Qu’est-ce qu’on s’en fiche d’avoir l’air prétentieuse, froide, trop rationnelle ou trop dure, lorsqu’on a sa liste de critères et qu’on sélectionne les mecs !

L’essentiel, c’est de savoir que l’on veut le meilleur pour soi et qu’on œuvre dans cette direction.

Ce texte vous a été concocté avec passion par Liberty Riveter.

Soyez le premier à commenter

Exprimez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.