Emy, – 36 kilos en 11 mois : maigrir, oui; mais pas n’importe comment !

Je suis tombée sur le compte d’Instagram d’Emy, pour la première fois, l’année dernière.

(A l’époque, il s’intitulait encore @emy_regimeuse_en_equilibre ; devenu depuis  https://www.instagram.com/emy_en_equilibre/?hl=fr  )

Ce qui m’avait aussitôt frappé et qui m’avait, d’ailleurs, convaincu à m’abonner 5 minutes plus tard, c’est cette façon complètement sincère et ouverte qu’elle avait de parler de son régime/rééquilibrage alimentaire. Pas de discours qui sonne comme une leçon de morale.

Emmy distille une énergie saine et vous motive sans en faire des caisses.

Un style: « Je dis ce que je fais, je fais ce que je dis » qui, personnellement, m’a tout de suite mis en confiance.

Pas de faux-semblants, non plus, avec elle.

Ses moments de doute et de craquages, elle les raconte sans détour. Ce qui la rend encore plus humaine, plus accessible.

Décomplexante et très loin d’exhiber une image (factice) de perfection, le compte instagram d’Emy, c’est un peu votre accompagnateur si vous cherchez à perdre du poids et avez besoin d’inspiration pour des recettes saines et gourmandes.

Rencontre avec une jeune femme de 36 ans, maman de 3 enfants et qui a réussi l’exploit de perdre 36 kilos !

  • Emy, tu as perdu 36 kg, passant très précisément de 101,4 kilos à 65 ! Un grand bravo à toi ! Peux-tu nous dire en combien de temps tu as accompli cette perte de poids spectaculaire ?

 J’ai entrepris le rééquilibrage alimentaire en février 2017 et suis en stabilisation depuis décembre de la même année soit à peu près 11 mois pour me délester de 36 kg.

  • Je suppose que tu avais déjà essayé plusieurs régimes avant. Qu’est-ce qui selon toi a fait le déclic, cette fois-ci ? Qu’est-ce qui a fait la différence et qui t’a permis de tenir tes objectifs jusqu’au bout ?

En effet, j’avais essayé le régime Dukan il y a quelques années, j’avais alors perdu du poids rapidement mais c’était inadapté sur le long terme et je n’avais alors pas fait de stabilisation. D’où une reprise totale.

Le déclic a été ma 3ème grossesse ; J’ai fait un diabète gestationnel lors de cette dernière. Je devais 4 fois par jour me piquer pour obtenir ma glycémie et aussi m’injecter de l’insuline. J’ai du suivre un régime strict. J’ai malheureusement pris beaucoup de poids – plus de 20 kg – et le diabétologue m’a mise en garde. Si je continuais à mal manger, je développerais sans doute un diabète dans quelques années. De plus, à la naissance, mon petit garçon a fait une crise d’hypoglycémie sévère dû à mon diabète. Il a dû aller en néonatalogie. Voilà le vrai déclic ! 

 

  • Pendant ton rééquilibrage alimentaire, tu as été suivie par une diététicienne. Dirais-tu qu’être suivie par un.e professionnelle est une étape indispensable à la réussite d’une perte de poids saine et équilibrée ? Ou dirais-tu que consulter une diététicienne ne fait pas tout et que c’est avant tout une histoire avec soi-même ?

Je voulais perdre du poids, mais pas en suivant le dernier régime en vogue d’un pseudo magazine « people ».  J’avais déjà entrepris un régime seule (Dukan) et je voulais avoir des bases solides pour tenir sur la durée. J’ai pris mon courage à deux mains et contacté une diététicienne près de chez moi, dont le site internet me faisait de l’œil, et je n’ai pas regretté. Elle a adapté le rééquilibrage alimentaire selon mes goûts et nous avons revu ensemble ce qui allait et ce qui allait moins. 

Malgré tout, une fois la porte du cabinet fermée, on se retrouve avec soi-même et c’est là que tout commence. Il faut un minimum de discipline, de la volonté et une grande motivation. 

  • Tu es actuellement en période de stabilisation. A ton avis, la période de stabilisation est plus dure, peut-être plus angoissante que la période de rééquilibrage alimentaire ? Ou est-ce l’inverse ?

Je confirme : la période de stabilisation est la plus dure. Pendant la perte de poids, monter sur la balance et voir son poids diminuer au fil des mois est ultra motivant. Lors de la stabilisation, il n’y a plus de perte de poids. C’est frustrant au début et, néanmoins, il faut continuer à faire attention tout en s’accordant plus de repas « plaisir ».

  • Tu es redevenue végétarienne, après des années où tu mangeais de la viande sans vraiment de plaisir, mais parce que c’est la norme dans la société. As-tu l’impression que cette perte de poids t’a reconnectée à toi-même ? Que tu retrouves une partie de ta personnalité qui était enfouie dans un corps dans lequel tu ne te reconnaissais pas ?

Avant ma première grossesse, j’ai été végétarienne pendant 8 ans. Très carencée mon gynécologue m’a, à l’époque, presque imposé la viande… Jeune et disciplinée, j’ai cédé… mais sans goût, en pensant que ce serait mieux pour le bébé. 

3 bébés plus tard, me revoilà végétarienne pour mon plus grand bonheur ! C’est, en effet, une reconnexion avec moi-même : je n’étais pas heureuse et picorais la viande par obligation. Désormais cuisiner, trouver de nouvelles recettes, créer, … j’adore ça !

 

 

  •  Si une femme venait te voir et te disait : « Emy, j’ai déjà testé 1000 rééquilibrages alimentaires. Ça n’a jamais marché pour moi, mais en te voyant, j’ai envie de retenter. J’ai besoin de conseils. » Que lui répondrais-tu ?

Je lui conseillerais de commencer quand elle se sent prête. J’ai attendu plusieurs mois avant d’entamer le rééquilibrage alimentaire. Il faut savoir que c’est un travail d’endurance sur plusieurs mois et non une course d’une semaine. 

Je lui conseillerais aussi de prendre du temps pour faire du sport, de la marche,  natation, fitness, … essentiel avec le rééquilibrage alimentaire.

Peut être aussi de se faire aider par une diététicienne et de se poser les bonnes questions : pourquoi ai-je pris du poids ? Quel est mon objectif ? 

Prendre le temps de réfléchir et ne pas foncer tête baissée. 

 

  • Quels sont, selon toi, les obstacles à une perte de poids ?

Je pense que le principal obstacle est la perte de motivation. Garder sa motivation au fil des mois n’est pas chose aisée, mais varier ses repas, partager sur Instagram, faire de jolies présentations m’a beaucoup aidé. 

  • Est-ce que dans ton entourage proche ou familier, tu as senti qu’il y avait des personnes qui étaient embêtées par le fait que tu sois passée de grosse à mince ? Est-ce que tu as senti un changement de regard sur toi ? As-tu des exemples concrets à nous raconter ?

Mon entourage proche m’a toujours soutenue et c’est très important ! Par contre, j’ai plusieurs personnes de mon entourage moins proche (une voisine et plusieurs mamans de l’école) m’ont demandé si j’étais malade et quelle opération j’avais fait pour perdre tout ce poids. Certaines personnes pensent que seule l’opération peut désormais faire perdre du poids ! Une maman a même émis des doutes sur le seul rééquilibrage alimentaire.

Mais personne n’a été embêté. Au contraire, on me demande des conseils et me félicite.

 

  •  Comment s’est passé la période d’adaptation à ton nouveau corps ?

La période d’adaptation s’est faite progressivement, car passer du 48 au 38 nécessite un changement de garde-robe complet. 

Mais, le reflet dans le miroir est encore parfois difficile à voir, comme il est vraiment. Quand on a été obèse, ce n’est pas toujours évident de se voir avec une corpulence « normale ».

 

  • Tu es présente sur Instagram où tu te distingues par une sincérité sans failles et où tu fais saliver tout le monde avec tes jolies assiettes et tes recettes gourmandes, saines et équilibrées. Surtout, tu as réussi à fédérer une belle communauté (plus de 2000 abonné.e.s) autour de toi. Comment vis-tu ce succès ? Ressens-tu une certaine pression ou plutôt ce n’est que du plaisir ?

Au fil des kilos perdus, mon compte Instagram a grossi. J’aime y partager mes repas, recettes, conseils… Ce compte m’a beaucoup aidé, j’ai rencontré des personnes bienveillantes et beaucoup de soutien. Les 2000 abonné.e.s ne me mettent aucune pression. Soit je plais, soit non et peu importe. Je ne fais pas la course aux followers. Mon plus grand bonheur est de pouvoir motiver d’autres personnes et de partager avec une communauté sympathique !

Merci une nouvelle fois, Emy, pour avoir accepté de répondre à mes questions:-)

Sa sincérité vous a plu ? Vous recherchez un compte instagram authentique et positif, avec – en plus – des idées recettes gourmandes, légères et végétariennes ?

Alors, celui d’Emy devrait vous satisfaire les yeux et les papilles !

https://www.instagram.com/emy_en_equilibre/?hl=fr

Soyez le premier à commenter

Exprimez-vous !

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*


Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.